Fécondation In Vitro Tunisie FIV

Procréation Médicalement Assistée PMA : Fécondation In Vitro Tunisie FIV

L’Insémination Artificielle (IA) reste la technique la plus simple de toutes les techniques réalisées dans les centres de reproduction assistée. Ce processus consiste à l’introduction de spermatozoïde, préalablement sélectionnés, de façon artificielle dans la cavité utérine au moment proche de l’ovulation. Elle comporte trois phases :

  • La stimulation de l’ovulation qui consiste en l’induction d’une ovulation multiple à travers une thérapie hormonale réalisée sous contrôle échographique.
  • La sélection des spermatozoïdes qui sert à améliorer la qualité du matériel reproducteur masculin.
  • L’insémination qui consiste au transfert des spermatozoïdes précédemment sélectionnés vers l’utérus à l’endroit exacte où se produit naturellement la fécondation.
  • Cette technique est recommandée dans les cas de difficultés coïtales tel que le vaginisme, de légère endométriose, d’altération de la muqueuse cervicale, d’altérations ovulatoires, de légères altérations du spermogramme ou de stérilité d’origine inconnue.
    En cas d’infertilité (impossibilité de fécondation dans les conditions naturelles), les conjoints peuvent avoir recours à une Fécondation In Vitro (FIV) dans l’espoir d’augmenter les chances de la survenue d’une grossesse.

Qu’est-ce que la Fécondation In Vitro ?

La Fécondation In Vitro (FIV) en Tunisie est un procédé qui consiste à féconder, au laboratoire d’embryologie, des ovocytes de la patiente (par stimulation ovarienne) par le sperme du conjoint, à cultiver les embryons obtenus pendant au moins 48 heures pour finalement en transférer les meilleurs dans l’utérus de la patiente et cryo-conserver le reste (s’il y en a) pour des essais postérieurs.
Quelles sont les phases de la Fécondation In Vitro ?

Cette technique comporte 4 phases:

  1. Stimulation Ovarienne : la stimulation consiste à induire une ovulation multiple à travers l’administration de médicaments hormonaux à la patiente. Durant tout le processus de stimulation, les ovaires de la patiente seront contrôlés par échographie et analyses sanguines.
  2. Ponction ovarienne : il s’agit de l’extraction des ovocytes matures à partir des ovaires de la patiente. Cette intervention dure environ 15 minutes et n’est pas du tout douloureuse.
  3. Fertilisation et culture embryonnaire : Cette phase consiste à la fécondation des ovocytes obtenus au cours de la phase précédente dans le laboratoire. Pour réaliser la fécondation, deux alternatives s’offrent aux biologistes :

    • Fertilisation “in Vitro” conventionnelle : Dans un milieu de culture approprié, le biologiste mettra en contact près de 25 000 spermatozoïdes préalablement sélectionnés pour chaque ovocyte récupéré pendant la ponction ovarienne. L’ensemble est couvé à 37°C jusqu’à ce que la fertilisation ait lieu spontanément.
      Les spermatozoïdes sont sélectionnés grâce à la technique MACS qui permet de séparer les meilleurs spermatozoïdes pour la fertilisation et améliorer ainsi les taux de fécondation.

    • Micro-Injection Spermatique Intra Cytoplasmique (ICSI) : Il s’agit d’une version plus sophistiquée de la FIV conventionnelle. Elle consiste en l’injection d’un seul spermatozoïde, préalablement sélectionné à travers la technique MACS, au niveau du cytoplasme de l’ovule. Ce processus se déroule grâce à un microscope doté d’un équipement de micromanipulation. Cette technique permet d’obtenir des taux de fécondation élevés même lorsque l’échantillon de sperme est de faible qualité ou quantité et ne permet pas une Fécondation In Vitro conventionnelle.
      La Micro-Injection spermatique est indiquée dans les cas de stérilité conjugale d’origine masculine. Quel que soit le nombre de spermatozoïdes que le patient possède, il peut être candidat à ce procédé.
      Les principes de traitement et d’incubation sont les mêmes que dans une FIV classique. L’unique différence reste dans l’injection du spermatozoïde qui requiert une technologie plus sophistiquée.


  4. Transfert embryonnaire : deux à trois jours après la fécondation, les embryons seront transférés dans l’utérus de la patiente. Ce processus est simple et indolore et ne requiert aucune anesthésie. Les embryons surnuméraires seront Cryo conservé pour une éventuelle réutilisation si cela s’avère nécessaire.
Les choses à savoir avant de démarrer une Fécondation In Vitro
Avant de démarrer une FIV un bilan s’impose. Ce bilan permet d’augmenter les chances de réussite pour obtenir une grossesse.

Pour la Femme
– Un examen clinique poussé est nécessaire.
– Un suivi d’au moins trois mois des courbes de l’ovulation avec le cas échéant des dosages hormonaux du plasma.
– Une exploration de l’utérus et des trompes par une cœlioscopie, une hystérographie et une hystéroscopie.
– Un examen des ovaires par échographie vaginale.
– Des sérologies : Syphilis, Sida, Chlamydiae.
– Marqueurs de l’hépatite B et C.
– Prélèvement vaginal à la recherche de germes de chlamydiae et de mycoplasmes.
– Groupe sanguin et électrophorèse de l’hémoglobine.

Pour l’homme
– Un spermogramme et une spermoculture qui date de moins de 3 mois.
– Des sérologies de la Syphilis et du Sida.
– Marqueurs de l’hépatite B et C.
– Groupe sanguin et électrophorèse de l’hémoglobine

Les résultats de la Fécondation In Vitro
Le taux de réussite de la Fécondation In Vitro est aux alentours de 26% par tentative. Ce taux de réussite se renouvelle à chaque tentative mais ne s’additionne pas. Ceci veut dire que le taux cumulé de réussite est d’environ 60% après 4 tentatives.
Lorsqu’une grossesse survient, elle sera suivie de la même façon qu’une grossesse naturelle. Elle n’entraînera aucune complication particulière et l’accouchement se déroulera comme pour toute autre grossesse.
Les raisons possibles de l’échec d’une fécondation in vitro
Echec de stimulation : Malgré les traitements hormonaux, les follicules ne croissent pas correctement (10 % des cas). Dans ce cas-là, Il faut annuler la ponction et recommencer le processus au cours du cycle suivant avec des doses plus fortes d’hormones.
Echec de ponction ou ponction blanche : aucun ovocyte n’a pu être recueilli lors de la ponction (rare).
Echec de fécondation : cet échec peut avoir lieu soit parce que les ovules ne sont pas assez mûrs soit parce que la survie des spermatozoïdes n’est pas bonne.
Echec de nidation : 10 à 15 jours après l’introduction des embryons dans l’utérus de la patiente, les règles reviennent.

Votre séjour all inclusive

image

Découvrez tout sur votre séjour de chirurgie esthétique en formule all inclusive et à prix pas cher.

Votre guide pas à pas

Diagnostic personnalisé

image

Afin de permettre à nos chirurgiens de vous établir un diagnostic précis, nous vous conseillons de remplir minutieusement le présent formulaire.

Diagnostic personnalisé

Tarifs tests techniques de la PMA : Fécondation In Vitro Tunisie prix

 

Prix €Séjour
Fécondation In Vitro (FIV)A partir de 1800 €Sans séjour
Fécondation In Vitro (FIV) + séjourA partir de 2850 €17 jours et 16 nuits
Insémination artificielleA partir de 1000 € Sans séjour
Insémination artificielle + séjourA partir de 1650 €10 jours et 9 nuits
Biopsie testiculaire1350Sans séjour
Biopsie testiculaire + séjour1750 €4 jours/ 3 nuits